Remède naturel pour traiter le Sumac vénéneux (herbe à puce)

remède naturel sumac vénéneux

Il existe de nombreuses solutions pour traiter le Sumac vénéneux ou Sumac grimpant (herbe à puce), aujourd’hui je vais me concentrer sur un remède naturel en particulier. Le but de cet article est de vous indiquer l’une des plantes que vous devez vraiment connaître en matière de remède naturel pour traiter le Sumac vénéneux (Toxicodendron radicans). Je vous indiquerai également quelques suggestions supplémentaires de solutions pour le Sumac vénéneux.

Certains d’entre nous ont passé leur enfance couverte d’herbe à puce ! Heureusement, en grandissant nous pouvons déménager et vivre dans une partie du pays où il n’y a pas de Sumac vénéneux. Pour ceux particulièrement touchés, il y a sûrement des souvenirs d’été où les bras et les jambes étaient envahis d’herbe à puce. Avec des sensations de douleurs et de gonflement du visage et possiblement une absence à l’école pendant quelques semaines.

Ces expériences sont particulièrement désagréables ! C’est dans ce genre de cas que l’on aime avoir un bon traitement contre le Sumac vénéneux. En effectuant quelques recherches, j’ai finalement appris le remède “secret” pour soigner l’herbe à puce. En fait, il existe plusieurs remèdes naturels pour l’herbe à puce.

Le meilleur remède naturel est simplement une prise de conscience.

Savoir à quoi ressemble le Sumac vénéneux sous toutes ses formes est un atout considérable. Saviez-vous que l’herbe à puce peut ressembler à une grande vigne velue qui pousse dans un arbre (autour du tronc ou de ses feuilles), un buisson ou une petite plante des champs ? Le Sumac vénéneux est le filou des plantes. Apprendre à le connaître est donc essentiel. En ce sens, la sensibilisation est votre remède absolu contre cette plante toxique.

Impatiente du Cap, l’alliée naturelle contre le Sumac vénéneux

Impatiente du cap remède naturel pour le sumac vénéneux
Des fleurs d’Impatiente du Cap, d’une couleur orangée. Photo de leoleobobeo

L’Impatiente du Cap (Impatiens capensis) est une plante qui pousse dans des conditions plus humides, comme près d’un ruisseau ou d’une rivière.

C’est une plante de nature juteuse avec des tiges légèrement translucides. Une utilisation simple est d’en ramasser un tas, écrasez-le et frottez-le sur les parties exposées de votre corps susceptibles d’entrer en contact ou ayant déjà été en contact avec de l’herbe à puce.

Elle est plus efficace de l’utiliser avant que les huiles se fixent sur votre peau et provoquent l’éruption cutanée. La connaissance de l’Impatiente du Cap couplée à une prise de conscience est le véritable remède naturel pour le Sumac vénéneux.

Comment utiliser ce remède naturel pour traiter le sumac vénéneux

  1. Pour commencer, ramassez une grappe d’Impatiente du Cap
  2. Ensuite, faites-en une infusion. C’est-à-dire :
    1. Portez l’eau à ébullition dans une casserole d’environ 1 litre (4 tasses),
    2. Puis, ajoutez une pleine poignée d’Impatiente du Cap
    3. Laissez reposer pendant 20 minutes
    4. Enfin, filtrez le mélange.
  3. Vous pouvez vous “baigner” en utilisant cette infusion, simplement en traitant la région touchée ou en la congelant en glaçons.
  4. Finalement, vous pouvez appliquer la glace sur les zones potentiellement exposées ou celles déjà atteintes.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment avoir une peau neuve au naturel avec la Brunelle

Si vous le pouvez, bien entendu, cultivez des Impatientes du Cap dans une zone plus humide de votre cour, par exemple près d’un étang. Je trouve que la plante est très belle et les fleurs orangées créent une atmosphère chaleureuse !

Les résultats de quelques études cliniques

Les résultats de plusieurs études clinique nous démontrent son efficacité sous forme broyée ainsi qu’en savon. Depuis longtemps reconnu, comme le montre cette étude dans laquelle on comparait l’efficacité d’une préparation d’Impatiente du Cap (1 : 4) à celle d’autres traitements classiques contre la dermatite avec le Sumac vénéneux (herbe à puce) ont été publiés en 1958 (Annals of Allergy 1958; 16 : 526-527), comme quoi ce n’est pas nouveau ^^.

Pour résumer, parmi les 115 patients traités avec l’Impatiente du Cap, 108 (soit 94%) ont répondu “de manière significative à l’application topique de ce médicament et ont été complètement soulagés de leurs symptômes 2 ou 3 jours après le début du traitement”.

Il a été conclu que l’Impatiente du Cap était un excellent substitut de l’ACTH et les corticostéroïdes dans le traitement de la dermatite pour le Sumac vénéneux. Le principe actif de la plante responsable de cette activité reste non identifié, même si certaines pistes comme les saponines, le composant savonneux de l’Impatiente du Cap sont des agents efficaces crédibles.

Un seul remède naturel pour le Sumac vénéneux ne vous suffit pas ?

Bicarbonate de soude remède naturel sumac vénéneux
Du bicarbonate de soude à la pelle 😉
Photo de Monfocus
  • Utilisation du bicarbonate de soude : Appliquez généreusement la pâte de bicarbonate de soude et d’eau sur la zone touchée. Cela arrête les démangeaisons. Un excellent traitement pour le Sumac vénéneux. La lotion à la calamine est également efficace.
  • Avec du babeurre, du vinaigre et du sel :
    • Tout d’abord, mélangez des parties égales (1 : 3) de babeurre, de vinaigre et de sel.
    • Puis, frottez sur la zone touchée. Utilisez-le après l’apparition de l’éruption cutanée.
    • Finalement, cela aide à arrêter les démangeaisons et apaise. Ce remède naturel fonctionne bien.
  • Pourquoi pas une tomate verte !?
    • Pressez le jus d’une tomate verte,
    • Après avoir été en contact avec l’herbe à puce, lavez-vous immédiatement à l’eau.
    • Puis, appliquez le jus de tomate.

Je suis convaincu que toutes ces solutions alternatives vous aideront à remédier efficacement à l’herbe à puce !

Bref, j’espère que tous ces remèdes naturels vous auront convaincus de ne pas forcément tomber dans le piège de certaines plantes, et de sortir un peu des sentiers battus, en n’oubliant pas d’utiliser cet outil qu’est la connaissance des plantes pour vous éviter bien des soucis !

Et vous, est-ce que vous utilisez un autre remède naturel pour le sumac vénéneux ? Exprimez-vous dans les commentaires de cet article du défi “1 Jour 1 Remède” !

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE ?

Votez !

( votes, moyenne : / 5)

  •  
  •  
  •  
  •  
  •